…organisés en réseau, pour « jouer » ensemble…

Pour ses deux dimensions (conservation et diffusion, le programme repose sur un « réseau », c’est à dire une organisation permettant à chaque amateur de pratiquer son hobby en étroite relation avec un groupe, lequel fait partie d’un groupe plus important.

Il ne s’agit pas d’une relation vague ou de simple connaissances réciproques ; dans un projet, un amateur a un rôle qu’il a choisi et qu’il assure dans une relation organisée avec les autres : il connait les autres membres du groupes et ceux du programme, avance en relation avec eux, voit les résultats de chacun, et peut échanger avec tous.

Pour nous, cette notion de réseau est fondamentale car elle donne au programme toute sa cohérence et sa souplesse. Ainsi, elle permet à chacun de collaborer au programme en assumant une ou plusieurs fonctions choisies, en fonction de ses goûts, compétences, moyens et contraintes ; par exemple :

-Reproduction

-Grossissement

-Conservation

-Diffusion

-etc.

Certains amateurs peuvent même participer au programme en assurant un rôle de conseil, de relation, de promotion (ou aide à la diffusion) si, fortement intéressés par les objectifs, ils ne souhaitent pas jouer un rôle « opérationnel ».

Participer au programme est aussi intéressant pour les clubs, et pas uniquement en raison de leurs moyens matériels : en intégrant ou menant un projet (par exemple de diffusion), ils peuvent entraîner  leurs adhérents vers des orientations nouvelles ;  d’une manière générale, la protection des espèces  est un sujet qui ne laisse pas indifférent les jeunes aquariophiles.

Le réseau est aussi un facteur de motivation, d’entre aide, afin que  nul ne  se sente isolé devant les nombreuses difficultés à résoudre.

Ce réseau va progressivement utiliser pleinement les possibilités offertes par les technologies actuelles (internet) afin de réduire les effets de  la dispersion géographique des membres, de mieux communiquer ou de partager informations et outils.

Remarque : quitte à se fâcher avec certains, nous ne conditionnons par l’accueil d’un amateur à son appartenance à une organisation, nationale ou spécifique car nous souhaitons d’abord agir, comme nous l’avons dit, avec des gens motivés et respectueux des valeurs de groupe ; par contre, il est évident que, chemin faisant, il nous arrivera de vanter les avantages de telles ou telles organisations….