Sécuriser l’ensemble du processus

Classique pour le volet diffusion, la sécurité doit être précise et concrète pour la conservation car le moindre incident peut ruiner les efforts.

Des qu’ils entrent dans le programme, mais après une période d’observation, les groupes souches d’une espèce sont répartis entre plusieurs amateurs ; lorsqu’une même souche est composée d’un groupe d’individus, elle est éclatée, des que possible,  en plusieurs groupes gérés par des amateurs différents.

Sur le même principe, les groupes de conservation sont répartis entre les amateurs, en évitant de maintenir, en un seul lieu, un groupe souche et le groupe de conservation prévu en appui.

La sécurité des souches est aussi renforcée par le groupe de  conservation qui peut être utilisé en cas d’accident.

La mise en place de groupes de diffusion permet aussi de toucher le moins possible aux autres groupes souches et conservation ce qui, pour les Tropheus, est une précaution importante.

Enfin, les membres du programme joignent leurs efforts afin de définir des dispositions concrètes permettant d’obtenir une sécurité maximum pour la maintenance de tous les groupes, y compris pour la diffusion..