Vers une évolution de l’offre et de demande de cichlides ?

Ces dernières années, différents facteurs ont influencé durablement la demande et l’offre de poissons d’ornements, les cichlides n’échappant pas à ces évolutions :

973capture

 

- les mouvements écologiques poussent à raréfier la détention d’animaux, en particulier sauvages

-prenant conscience de la richesse de leur faune et flore, les pays ont tendance à renforcer leur réglementation soit pour limiter ou interdire l’export de poissons, soit pour mieux protéger leurs parcs et réserves.

-Les difficultés économiques provoquent une réallocation des ressources financières consacrées aux hobbies, voire un abandon de l’aquariophilie

-La demande émanant de certains pays (Asie, Russie) tend à baisser, tandis que d’autres (Turquie)  exercent une pression considérable sur la pêche provoquant, pour certains biotopes (Lac Tanganyika) une désorganisation des pécheurs et des exportateurs traditionnels dont les zones de travail se trouvent remises en cause.

Conséquence de ces modifications, l’offre est en train de s’adapter en profondeur : dans un marché fortement perturbé,  les grands importateurs cherchent à conserver leur marge en  restructurant leurs stock listes : moins de sauvages, offre de plus en plus sélective, recherche de  modes, mais 

surtout, développement du   F1 ou poissons d’élevage. Dans le même temps, certains pays d’Europe de l’Est (ou asiatiques, selon les espèces) inondent le marché européen avec des poissons à des prix « attractifs » mais aux origines plus que douteuses. Ces difficultés sont telles que certaines grandes enseignes n’hésitent pas à proposer sur leur stock listes des poissons de sélection ou des hybrides. Elles ne rechignent pas non plus à proposer des espèces protégées dont la pêche est suspendue.

972capture

Dans un mécanisme d’aller-retour la demande s’ajuste à son tour : elle devient moins importante, plus variée, moins pointue, avec des capacités financières moindres ; une demande plus volatile qui cède aux effets de mode comme les nano. 

Ces évolutions ont provoqué une profonde restructuration des commerces, avec une disparition des petits magasins d’aquariophilie. Elles affectent  maintenant des enseignes ayant, depuis longtemps, « pignon sur rue » en Europe en conduisant, soit à leur fermeture (tel, en 2015,  ce spécialiste allemand des cichlides) soit par une réorientation profonde de leur offre (comme cette ancienne 

enseigne hollandaise spécialisée dans les cichlides et qui a amorcé en 2015 une offre beaucoup plus générale)

Une grande enseigne spécialisée obligée d’élargie son offre…

Dans ce nouveau paysage, tous les pays ne sont pas sur le même plan en raison notamment de différences culturelles marquées : avec un ou deux magasins spécialisés sur les cichlides, la France devient pauvre alors que l’Allemagne, qui souffre aussi,  développe de nouvelles relations entre les grandes enseignes et des amateurs ou de petits commerçants spécialisés.

971capture
970capture

Ces dernières année, nous avons effectué des voyages répétés dans plusieurs pays européens (Allemagne, Belgique, Hollande) et, récemment, nous avons commencé à nouer des contacts directement avec plusieurs acteurs exerçant sur les bord du lac Tanganyika ; l’avenir n’est pas écrit, mais nous avons acquis une conviction :  il est temps d’intégrer ces tendances, de ne plus les nier, et de réagir en recherchant les adaptations de nature à nous permettre de poursuivre notre hobby en conservant souplesse, choix et qualité ; à défaut, en perdant le peu de maitrise qui nous reste, les amateurs français vont être  exposés à une offre dans laquelle 

les sauvages vont se raréfier, avec des prix élevés, des jeunes F1 dont une forte partie sera d’une qualité très contestable et un choix de plus en plus restreint . Cerise amère sur le gâteau, il faut se demander si les acteurs ne seront pas tentés d’amplifier les tendances actuelles en développant un marché profitable avec des  sujets de sélection, voire des hybrides, alors que la majorité des familles de cichlides avait échappé jusque là à cette voie.