04 Le bloat touche quelles espèces de poissons ? y a-t-il des espèces plus ou moins sensibles ?

Mise à jour le 01 08 2017      Projet en cours de validation

 

Pour faire court : 
Le bloat semble concerner toutes les familles de poissons d'ornement vivant en eau douce tempérée. Dans leur domaine (très marqué par les especes d'amerique centrale et du Sud, les participants du forum soulignent une grande sensibilité de certaines familles (les especes fouisseuses comme les Thorichtys, avec le  célèbre meeki); à l'opposé, il ne semble pas y avoir d'espèces particulierement résistantes ou moins concernées, sauf, peu etre, les piscivores. Pour ce qui concerne les poissons appartenant à d'autres biotopes (eau douce froide, marin), il n'y a pas encore d'informations sur le forum (peu d'amateurs).

Pour faire plus long et détailler :

 Le bloat touche tous les poissons d'eau douce tempérée

Dans notre domaine aquariophile de prédilection, c'est-à-dire les poissons d’ornement en eau douce tempérée,  l’idée que le bloat peut affecter tous les genres de poissons est largement répandue dans la communauté aquariophile.  C’est aussi  ce que les participants disent dans ce débat (si le nom des commentateurs gène, j’enlève) :

- Colossus :Chez moi ce gros ventre a touché des Nanochromis, des Pelvicachromis , des Wallaceochromis, des Apistogramma, des Laetacara, bref toute espèce maintenue chez moi a été touchée.

- Serge :Les 2 seuls poissons que j'ai perdu (à plusieurs années de distance) victimes de "bloat" , sont des Cleithracara maroni .

- Lionel.Adam                Geophagus altifrons Tocantins

- Ticule :moi j'ai eu ce symptome de pseudo "bloat" sur du WAC. (w. Signatus)

- Xavier Longy :perso je suis pas mal confronté à ce syndrome chez les geophagines, poissons que j'élève depuis une dizaine d'années . Beaucoup beaucoup moins sur les crenicichlas, mon genre fétiche depuis 20 ans.

 

-  J.B. : les thorichthys

             -  Melano54 : Pour ma part, le gros ventre apparaît parfois sur des melanotaenia et récemment sur des Nematobrycon palmeri et des Apistogramma cacatuoides-                        - Patrice13 : j'ai eu des cas de bloat quand je faisais des M'bunas

             - Jolindien :  Tiens le bloat, c'est un truc qui m'arrive de temps en temps, c'est courant chez les Malawi. 

             -  Marck : son collector avec un bloat sur une femelle danio

Mais il existe des familles plus ou moins sensibles que le autres

    Est-ce à dire que toutes les familles sont égales devant ce risque ? Y a-t-il une propension plus ou moins grande à présenter un bloat ; y a-t-il une forme de « résistance »  et, si oui, pourrait on en identifier la raison ? Cette question est interessante car elle permet de mettre en garde un amateur concerné par de telles especes et, par conséquent, de travailler le préventif en cherchant à écarter certains facteurs de risque.

   Pour les participants de ce forum, les familles, genres ou espèces particulièrement exposées au bloat sont les suivantes :

    Flodep : Chez les cichlides centre américains les Thorichthys, les Nandopsis, Amphilophus istlanum et Mayaheros beani sont sujet à ce genre de symptômes surtout lorsqu'ils sont maintenus dans de mauvaises conditions. les Thorichthys y sont très sensible , les Nandopsis également

    Xavier Longy :  perso je suis pas mal confronté à ce syndrome chez les geophaginesJ e me permets donc, en tenant compte aussi de mes lectures, d'affirmer que ce syndrome touche bien plus souvent, pour les sud-américains, les espèces fouisseuses que les espèces piscivores. En Amérique centrale, les espèces fouisseuses sont aussi très sujettes au"bloat", en particulier les Thorichtys

 

 

Questions :

Les membres de se forum maintiennent des poissons appartenant à des familles tres differentes, quoique souvent relevant d’une eau tres douce, ce qui est interessant par rapport aux habituels commentaires  portant sur les poissons des gands lacs africains ; c’est pourquoi j’aimerais preciser le sujet avec quelques questions :

  •                 04-01 : d’apres les commentaires, il existe des familles /genre plus « sensibles » que d’autres au bloat ; ces poissons ont-ils une caractéristiques particulieres ?                  (intestins, tolérance limitée aux varitions de l’oxygene dissous, aux amplitudes de température, etc) ; Avez-vous déjà fait un lien entre ces caractéristiques et vos pb              de bloat ? (je suis dans les pas de Flodep); je suis très surpris de ce qui est dit sur les Thorichtys : il y a 40 ans, j'ai eu, pendant plusieurs années, des meeki dans                mes bacs et je ne me souviens pas de ce genre de pb : Alzheimer ??
  •  
  •     04-02 je suis surpris de ne rien lire sur les Anabantidae (que certains d'entre vous maintiennent), alors que le net regorge de cas de bloat concernant cette famille : rien à dire ? serait ce des problemes consecutifs à une mauvaise connaissance/maintenance de ces poissons ?

  •      04-03 meme silence sur les « poissons de fond », dans lequels je vais, tres ubusivement (??), ranger les cory, les Loricariides (dont celui aui m'attire, le Hypancistrus sp.L66) à coté des ancistrus, de syno, etc . Rien à dire ? si je dis, par experience, que je suis surpris de la résistance des ancistrus, pourtant exposés à ce qu’ils peuvent ramasser sur le fond, cela vous inspire quoi ?

  •     04-04 y aurait il des poissons tres peu sensibles au bloat ? des piscivores ?

  •     04-05 je n’ai pas d’infos sur la sensibilité au bloat de ces poissons d’eau douce tempérée dans leur milieu naturel. Et vous ? par exemple, les fameux Thorichtys

  •    04-06 : que peut on dire du bloat pour les poissons d’eau douce  froide ? (sur le net, il y a une palanquée d’histoires sur notre poissons rouge..Perso, nous n’avons eu des pb que lors du vieillissement… qu’en pensez vous ?

  •   04- 07 : que se passe t il avec les poissons marin ? (sous entendu, la salinité a-t-elle un effet) 

Réferences et articles :

Photos :