Une occasion d’aider à la protection des biotopes

Si ces projets de conservation-diffusion sont portés par de grandes organisations aquariophiles qui en font l’une de leur priorité, on sent bien que cela peut déboucher sur de réels progrès, pour peu que l’on reste pragmatique et que la déclinaison des objectifs débouche sur une organisation forte conduisant à une motivation nouvelle des hommes. 

695capture

C’est à ce point du débat que se repose la question de notre capacité, à nous aquariophiles, de contribuer à la préservation des biotopes, ce qui fait tout l’intérêt de l’article de Ad Konings paru dans la RFC de janvier 2016 et portant sur le « Stuart M.Grant Cichlid Conservation  Fund » : cet article est intéressant car il traite d’une espèce menacée (P saulosi) et que les résultats obtenus permettent de réaliser des premières réintroductions et de conforter la création et l’action d’un parc protégé. Mais, en plus de ces résultats tout à fait positifs, 

l’action de la fondation conduit à aider concrètement les populations locales en participant à l’éducation des enfants : or, dans ce genre de pays,  la formation est un formidable levier pour le  changement  après la satisfaction des besoins primaires (boire, manger).

Voila donc une nouvelle facette de notre conservation-diffusion qui permettrait de « boucler la boucle » et de répondre un peu aux tenants de la « vraie solution » : la protection des biotopes. Il reste à en inventer les modalités, ce qui n’est pas le plus compliqué si la volonté existe.

 C’est un peu ce que nous avions fait en 2005, en organisant des dons de poissons, ces derniers étant ensuite vendus, les fonds récoltés étant reversés à une ONG spécialisée dans les pays du Sahel (accès à l’eau, éducation, diminution du travail des femmes, etc.). A l’époque, cette idée tout à fait nouvelle a rencontré un certain succès mais les détracteurs ont été les plus forts… Cette fois, nous pouvons avoir l’occasion de lier fortement un projet aquariophile à l’aide aux populations locales, une sorte de retour à la source !

y a t il un meilleur levier pour motiver les amateurs ?

Y a t il une plus grande ambition ?