La conservation, une question pour l’aquariophile

Soyons égocentriques et préoccupons-nous de nos poissons d’ornement : pour ces derniers, l’effet de ces évolutions est que certaine espèces se sont éteintes et que d’autres sont menacées ; de nombreux biotopes souffrent de mort lente, et subir des dégradations quasi irréversibles, et cela très vite  comme le montre l’énorme catastrophe du Lac Victoria

La question n’est plus de savoir si on doit faire quelque chose, mais quoi et comment, tant la situation est critique.

La conservation peut-elle être une réponse crédible ?

Avant que vous me répondiez non, je vous propose d’examiner cette question à travers un cas précis et concret : celui de la mise en place récente de notre programme de conservation-diffusion centré sur quelques espèces de Tropheus : ensuite, nous pourrons discuter…