Comment se présente Tropheus-bloat ?

Identifier les symptômes...

un atout pour combattre Tropheus-bloat

L’amateur de Tropheus a souvent peur de Tropheus bloat car il sait que cette maladie est difficle à combattre avec une issue souvent mortelle pour l’ensemble du groupe; la reconnaissance des symptômes de Tropheus-bloat est donc essentielle mais elle reste encore assez confuse en dépit d’une documentation  abondante , quelque fois erronée ou contradictoire , et assez incomplète.

Dans cette partie, nous décrivons les principaux signes habituellement associés à  Tropheus-bloat (souvent calés sur le « bloat en général ») en les replaçant dans le cadre dynamique du développement de la maladie et en cherchant à rectifier certaines confusions ou approximations ;

Mais, surtout, nous mettons en évidence certaines caractéristiques propres à Tropheus-bloat telles qu’elles ressortent de plusieurs années d’observation et de maintenance.

Les thèmes abordés dans cette partie sont les suivants :

  • Quels sont les signes propres à Tropheus-bloat ? Certains signes sont ils différents du bloat en général ?
  • Quel est le déroulement de Tropheus-bloat
  • Y a-t-il des erreurs à corriger dans l’interprétation de certains signes ?
  • Certains signes devraient ils été étudiés plus ?

En bref...

1 la reconnaissance de poissons « malades » commence déjà par une bonne connaissance de poissons en bonne santé, résultat d’une certaine expérience fondée sur une observation régulière ! pour les troph :

2 on définit souvent la pathologie particulière des Tropheus par rapport au bloat en général en soulignant la présence de plusieurs symptômes : ballonnement, manque d’appétit, assombrissement des couleurs, morts.

3 cette proximité avec le bloat en général est encore accentuée par une mauvaise interprétation de certains symptômes : scelles tranparentes, yeux proéminents qui sont le fait de maladies apparentées et différents de Tropheus bloat.

4 Or,  les témoignages et récits recueillis depuis de nombreuses années montrent que certains signes sont propres à Tropheus-bloat :   impossibilité de se nourrir, problème à la bouche, ballonnement modéré, nageoire pectorale collée, (…). Mais il convient de prendre avec recul certains signes

5 Par ailleurs, alors que les témoignages en parle peu, le déroulement de la maladie semble suivre un processus relativement constant :

-Elle se déclenche après un changement, mais dans un délais de 6 à 8 semaines :

-Elle se déroule par stades successifs marquée par un temps de silence, , puis de suspicion suivi de différentes étapes dont la première permet d’identifier Tropheus-bloat ces symptômes s’enclenchent progressivement et poussent le groupe vers une mort quasi certaine (sans correctif)

-Sans action ni traitement, l’ensemble du groupe est progressivement affecté, avec une fin mortelle à l’exception, parfois, de quelques individus).Le processus est long et s’étend sur plusieurs mois ; si le bac comprend plusieurs espces (genres),seuls les Tropheus sont atteints et un seul groupe si plusieurs groupes sont présents. CONTAGION ?????????

 

6 Il reste à vérifier par des études scientifiques que certains signes sont bien propres à Tropheus-bloat et à expliquer la signification des symptômes observés au niveau de la bouche.

echanger pour progresser

 

Si vous avez des commentaires, des récations, des constatations, des témoignages, rendez vous sur le fourm, ici : 

 

vous pouvez aussi contribuer à enrichir en apportant photos, videos, etc