A la recherche du bloat

01  il est difficile de parler du bloat : pourquoi ?

Loesqu'on parle du bloat, on etend au moins 3 certitudes :

- il touche beaucoup de cichlides

- il est redouté des amateurs pacreque souvent mortel et dfficile à soigner

- dans les articles et les echnages entre amateurs, il est souvent présenté comme "la maladie du bloat" alors que, dans les livees spécialisé, on évoque plus un symptome

- enfin, c'est un sujet de débats sans fin car personne n'est d'accord sur rien : c'est quoi , c'est dû à qioi , comment peut on le combattre, etc

Cette difficulté est encore accrue par les habitudes prises pour evoquer le bloat qui consistent tres souvent à examiner en premier les symptomes, quand la discussion ne porte pas d'abord sur les traitements, avant meme d'essayer de définir ce fameux bloat.

La confusion s'accroit encore par des termes differents qui évoquent des visions anciennes parfois révolues

L'idée n'est pas ici d'approfonfir ces débat, et encore moins de les trancher, mais simplment de survoler la question, san soulever de polémique, mais avec l'espoir que les evetuelles  erreurs ou imprécions seront corrigées par le lecteur attentiff et:ou spécialiste

il traine avec lui des visions anciennes, parfois confuses

il a un coté pejoratif (mauvaise maintenance = mauvais aquariophile) qui bloque souvent les discussions et end les echanges tgres hard

on ne sait pas vraiment de quoi on parle (dfinition) et il existe ds elation avec des pathologies mieux identifiées  les organisations ont fait peu d'efforts pour clarifier le vocabulaires

on ne sait pas ce que c'est , et les causes sont nombreuses (factuers de risques)

on trate souvent à l'aveugle, ou alors on ne taite pas

il y a eu peu de progres

les livres sont d'un faibles apport pour les amateurs car  le bloat n'est pas traité comme une maladie, mais il apparait comme un symptome (gonflement) et, par ailleurs, le diga est tres difficle à faire pour les ameturs puisque le pathogene n'est pas facilement identifiable vosuellement.

d'ou ce survol, avec précautions et humblmenet !!!

02 au début est le gonflement...

On admet qu'il existe un consensus pour faire remonter les origines du bloat aux nombreux problemes rencontrés lors des premieres tentatives de maihntenance des cichlides en provenance du lac Malawi et, en particulier, à l'existence d'un symptome de "gonflement" des poissons aussi appellé

"gros ventre"

Pour les spécistes, ce symptome a évoqué un probleme rencontré par les veterianires et survenant sur les bovins et appelé "météorisation" : ......

Comme beuacoup de spécialistes visitant le lac etaient américains, on a rapidement parlé de "bloat", to bloat = enfler.

03 ..le bloat du Malawi

En fait, le gonflement n'etait pas le seul symptomes rencontré sur les cichlides du Malawi, car on a observé aussi, par exemple : refus de manger, etc

Le bloat est ainsi devenu le "Malawi-bloat"  terme utilisé pour les cichlides

04 le bloat des cichlides

Progressivement on s'est aperçu que les symptomes observés sur les poissons du Malawi l'etaient aussi sur ceux du lac Tanganyika et bien d'autres cichlides, notamment américains : leMalawi-bloat est alors devenu le bloat des cichlides...

05 une situation confuse...

Ces évolutions successives n'ont pas conduit à une comprehession bien nette du probleme bloat, d'auatnt que :

- on s'est aperçu que le fameux gonflement pouvait aussi toucher d'autres grandes familles de poissons

- on s'est demandé comment positionner cette maladie du bloat par rapport à des pathologies (ou symptomes) déja mieux connus : exophtalmie, hydropisie (ascite)

- certains auteurs et spécialistes ont dfendu une vision quasi historique du blaot en le definanissant à partir d'une maladie frappant les poissons du Malawi en raison d'une mauvaise maintenance, et en particlier d'une nourriture inapropriée. Cette vision mettait en valeur le fait que la majorité des problemes etait rencontrés sur des poissons herbivores à qui l'on donnait une nouritire trop riche, d'ou le malawi bloat

- enfin, de grens noms se sont meme demandés si le malawi bloat et le tranga bloat etaient le meme... (AD)

Cette définition réduite est peut etre interessante sur le plan scientifique mais son interet  n'est pas evident car ce qui caractérise le bloat c'est, comme nous le verrons, la grande difficulté pour le traiter; ce probleme est d'auatnt plus difficile qu'il faut intervenir vite et de façon précoce alors meme que les premiers signes ne sont pas evidents.

Vloilà pourquoi nous preferons une definition large quitte à englober plusieurs pathologies : le malawi-bloat deveint alors le bloat des cichlides en posant la question : n'y aurait il pas un "bloat des poissons" ? (mais cela sort du cadre de cette reflexion).

 

Date de dernière mise à jour : 01/06/2020